jeudi 26 mars 2009

Compte rendu de l'Assemblée Générale

Une Assemblée Générale s'est tenue aujourd'hui sur les pelouses de la faculté.

Le blocage a été levé:

NPPV: 20
ABS: 63
Pour le blocage: 407
Contre le blocage: 563

Les cours devraient donc reprendre prochainement (soit demain, soit la semaine prochaine)
Pour autant, nous ne devons pas nous démobiliser. Les personnes pro blocage et surtout antiblocage sont invitées à proposer leurs alternatives afin que le mouvement ne meurre pas.
Le mouvement est encore présent dans les autres universités, il faut continuer à lutter.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

les cours reprennent demain.

Anonyme a dit…

Merci pour l'information.
Je suis satisfait de cette nouvelle. Comme nous avions pu le constater, c'était en fait une minorité qui bloquait la fac. Je trouve cela navrant quand on sait qu'il y a des jeunes erasmus pour lesquels les parents se saignent à blanc pour payer des études à leur fils qui se retrouve dans une université bloquée.
Enfin je pense que nous devrions supprimé les journées de bourse aux grévistes. 1 gréviste a 600€ de bourse. Il fait la grève et n'assiste pas aux cours pendant 10jours alors on lui enlève 200€. Cette méthode est logique puisque c'est ainsi que cela fonctionne dans le monde du travail. cela permettrait d'éviter les abus et les petits L1 ne voulant rien faire si se n'est faire grève.

Encore merci pour la mise à jour régulière du site

oim a dit…

Pourquoi annoncer que les cours reprennent ?
Le mouvement de contestation ne se manifestait pas qu'à travers le blocage, loin de là.
En arts du spectacle ça fait 2 mois qu'on n'a plus cours, et j'imagine que ce n'est pas la levée du blocage qui va faire retomber la détermination de nos profs.
La fac réouvre mais, non, les cours ne reprendront pas forcément pour tout le monde.
Un mode d'action inutile et porté par une minorité est abandonné, j'espère bien que les autres ne vont pas s'estomper.

Quentin G a dit…

Anonyme de 22h34 ta proposition implique d'identifier tous les boursiers ayant fait grève et de décider arbitrairement qu'ils ont fait 10 jours de grève (pour les 600 euros c'est du pipeau, le maximum est à 400 euros environ). Donc ça implique l'utilisation de techniques de flicage pour l'identification, ce que je trouve inacceptable et nauséabond dans notre soi-disant "pays des droits de l'homme" et que je combattrais toujours même si je dois le payer par la violence policière, les incarcérations arbitraires, les procès mascarades d'une justice aux ordres et la surveillance par la police politique (RG)

Anonyme a dit…

HAHAHAHAHA, "la police politique" c'est du n'importe quoi ! ^^ et les R.G, ça n'existe plus !!! Il faut s'informer avant de dire des bêtises !!! On ne les appellent plus les R.G, ils ont un autre nom !!! Alors informez-vous avant de dire n'importnawak !!! ^^

Anonyme a dit…

ta cru que tu étais qui là ???? nan mais faut se calmer guevara

Kévin a dit…

On lit vraiment de tout et de n'importe quoi...
Pour ce qui est du délire sur la suppression d'une partie des bourses pour les bloqueurs... Je ne prends même pas la peine de le commenter tellement cette idée est ridicule et irréfléchie.
Le cas des RG, qu'ils aient un autre nom ou pas ne change en rien le fait qu'ils existent et que nos AG en sont infestés...
Enfin, pour ceux qui se réjouissent du déblocage de la fac, j'aimerai leur dire ceci:
Tout d'abors on ne peut pas parler de "réouverture" étant donné que la fac n'était pas fermée, on y etait et aurions été heureux de ou y accueillir, pro ou anti-blocage afin d'en discuter.
Ensuite, cette action de blocage n'était pas une fin en soi, en effet si vous vous interessiez un minimum au mouvement vous auriez vu que nous ne nous contentions oas de bloquer bêtement, débats et actions étaient régulièrement organisés.
Enfin, si vous étiez un peu moins égoistes, vous vous apercevriez que ce n'est pas que pour nous que nous nous battons, là tout de suite mais pour tous ceux qui viendront après nous. Pour vos frêres, vos soeurs, vos enfants... Pensez plus loin que vos pauvres petits partiels de fin de semestre...
Sur ce...